mardi 8 octobre 2013

Parle lui, à lui, là. (partie 1 : le coiffeur)

Une logorrhée courte explication sur pourquoi, quand nous faisons des démarches liées à nos enfants, M. Hamster et moi y allons toujours l'un sans l'autre.

LE COIFFEUR

Monsieur Hamster et moi allons chez le coiffeur pour faire couper la tignasse aux chiards. La coiffeuse est très sympa, et coupe correctement les cheveux pour pas trop cher, mais elle a des phrases de coiffeuse, de celles qui m'insupporte.

Quand j'y vais seule, elle me reproche (toujours gentiment, elle est sympa ma coiffeuse) de ne pas vouloir de brushing, alors que je serais tellement plus belle les cheveux lisses. Des phrases de coiffeuse quoi. 

Quand j'y vais avec mes mômes et mon mari, le deal c'est que M. Hamster prend le petit sur les genoux pendant que je surveille le grand qui attend son tour (oui, comme en général M. Hamster se fait couper les tifs par la même occasion, on trouve con que ce soit moi qui me retrouve le pull plein de cheveux coupés qui te forcent à te jeter toute entière dans la machine à laver. Bref) Je ne suis là que pour surveiller le gamin qui n'est pas sur la chaise, et qui s'emmerde au point de grimper tout en haut des rideaux. Je ne suis là que pour éviter que le môme qui attend son frère ruine ton salon de coiffure.

Mais la coiffeuse, qui est donc prête à couper les tifs du petit, suspend son geste, se tourne vers moi qui suis en train de faire un double nelson à mon gamin pour qu'il n'aille pas se noyer dans les bacs à shampooing. Et alors que M. Hamster est sous son nez sur la chaise, avec le petit sur les genoux, elle me pose cette question : "Je lui fais quoi?". Sauf que j'ai pas d'avis. Sauf que je bredouille "ben, vous lui coupez plus court", réplique de merde qui prouve que je n'ai aucune valeur ajoutée liée au fait que le petit a passé un peu de temps dans mon utérus.

Elle est contente, elle se met à l'ouvrage. M. Hamster ferme sa gueule, et quand elle a fini, elle se retourne à nouveau vers moi pour me demander "ça va comme ça?". A ce moment là, je suis sous le fauteuil d'attente en train de récupérer les pinces à cheveux que le grand a piquées et est parti cacher. 
Je réponds "heu, je sais pas, t'en penses quoi, M. Hamster?" Et là, il lui dit quoi faire. Parce qu'il a le nez dans les cheveux du petit, qui est assis sur ses genoux. Parce que je lui ai donné la permission de s'exprimer sur un sujet de maman.

Quand elle a fini les retouches, elle dit "Il est beau hein?" en me regardant, alors que je suis en train d'empêcher le grand de faire des collages avec les magazines mis à disposition des clients.

Par contre, quand il s'agit de payer, elle parle à M. Hamster.