mardi 26 mars 2013

Le printemps facho

  




C'est quand même se foutre de la gueule du monde, non.

Comparer la manif anti mariage pour tous au printemps arabes.
Se poser en martyrs, alors que la loi ne réprime en rien les libertés individuelles, au contraire.
Montrer une vieille qui fait sa première manif, et qui s'est pris de la lacrymo, évanouie sur le pavé. Sauf qu'il s'agit de Boutin, et qu'on ne gaze pas une ex-ministre impunément.

Parce que les cons de droite et d'extrême droite, là, ils ont tellement eu l'habitude, pendant 10 ans, que le pouvoir en place fasse les choses pour eux, qu'ils ne savent plus ce que c'est qu'une manif. Bien sûr que tu te prends de la lacrymo à la moindre occasion, que tu te fais maîtriser par les CRS gonflés à bloc dès qu'il y a le moindre risque de débordement. C'est pas une surprise.

Mais là, quand même, dire et montrer aux gens respectables que non, on ne peut pas forcer un barrage de CRS sans s'en prendre plein la gueule, c'est trop.

Quand ce sont des jeunes, ok ça va, en plus souvent ce sont des gauchistes. Tu te souviens 2008, contre la réforme de l'éducation de Darcos? De 2006, le CPE de Villepin?
Remate un peu les photos, c'est plein de gamines de 40 kilos qui se font maîtriser par 4/5 CRS.

De même, j'apprécie le traitement des casseurs perturbateurs : les organisateurs ont permis au GUD et ses crânes rasés de venir manifester, et on s'étonne qu'ils foutent la merde, surtout après que le GUD Lyon l'a annoncé sur Twitter. Et c'est pratique, on peut se défausser sur les fachos dès qu'on a fait une connerie. Après, pourquoi tu suis le GUD avec ta poussette en sachant que ça défonce devant, je sais pas.

Je te renvoie à ce lien fort intéressant qui montre quelques vidéos sur lesquelles on voit clairement que les organisateurs étaient débordés. Ou cette vidéo, où un gars vient avec son gamin sur les épaules pour défier un CRS. Et après on dit que cette manif est avant tout destinée à garantir les droits de l'enfant.




Bref, tout ça pour dire que non, les anti mariage pour tous ne sont pas en dictature, et que oui, ça fait mal quand le gouvernement ne nous écoute pas. J'ai moi-même un souvenir affreux de 2005, quand j'ai voté, comme une majorité de Français, contre le projet de constitution européenne, et qu'on m'a dit, à moi, comme à 16 millions de votants, d'aller nous faire foutre. Ben oui, apprenez à vivre avec ça, parce que le gouvernement en place, malgré tous ses défauts, va quand même placer quelques mesures qui ne vont pas plaire à la France réac.