samedi 16 mai 2009

Les générations

J'ai envie de parler un peu du concept de générations appliquées à l'immigration.

Pour rappel :

1ère génération : tu débarques en France
2ème génération : tes enfants naissent en France et ont la nationalité française.
3ème génération : tes petits enfants naissent en France et ont la nationalité française puisque tes enfants sont français.

J'ai récemment fait l'inventaire en remontant mon arbre généalogique. Accroche-toi à ton slip.

- Je suis née en France, ainsi que deux de mes soeurs, de parents algériens. Nous sommes donc 2ème génération.

- Mon frère et deux de mes soeurs sont nés en Algérie mais sont arrivés en France à 7 ans pour l'un, 6 ans pour l'autre, et 2 mois pour la dernière. Ils sont donc 1ère génération. Cela dit, comme ils étaient tout gosses, ils se sont adaptés très rapidement et ont été élevés comme s'ils étaient nés en France, et la plus jeune n'a même pas eu à faire l'effort d'apprendre une seconde langue. J'ai donc envie de dire qu'ils sont 2ème génération.

Alors là ça se complique.

- Ma mère est née en Algérie et a débarqué en France à 28 ans. Elle est donc 1ère génération. Cependant, son père était haut fonctionnaire dans l'administration française. Il était donc français jusqu'à l'indépendance, et ma mère est née française - de seconde zone certes mais française quand même. Mais bon, accordons le point à la 1ère génération, mon grand-père maternel n'a jamais vécu en métropole.

- Mon père est né en Algérie et a fait des allers retours pendant plusieurs années entre la France et l'Algérie, avant de s'y installer définitivement à 29 ans. Cependant, il est allé à l'école à Paris. En effet, mon grand-père travaillait déjà en France, et il avait pris deux de ses fils sous le bras. On peut donc se demander si mon père n'est pas 2ème génération.

Ce qui ferait de moi une 3ème génération par mon père, mais une 2ème génération par ma mère.

Nous nous trouvons donc devant une notion qui ne veut rien dire, si ce n'est que peu importe l'époque où ta famille est arrivée en France, on ne te dira jamais que tu es français tout court.

On te mettra dans une case, celle du Français pas tout à fait fini.

Après tout, on ne se défait pas si facilement de sa bougnoulitude.