mercredi 24 juin 2009

La Machine à Graines

Il y quelques temps, j'écoutais l'émission "Service Public" sur France Inter, et un chroniqueur dont le nom m'échappe se plaignait avec raison que lorsqu'une femme change la couche de son gosse, elle "change la couche de son gosse" alors que lorsqu'un homme change la couche de son gosse, il "se débrouille" comme il peut.

Ca m'a rappelé les premières visites à la PMI, que l'on faisait en couple avec M. Hamster. On emmenait notre gamin se faire peser toutes les semaines. C'était lui qui déshabillait le machin, le mettait sur la balance etc. Par contre, la puéricultrice ne s'adressait qu'à moi. "Il mange combien?", "il fait des crottes régulièrement?", et quand c'est lui qui répondait, la puéricultrice se tournait vers moi pour validation.

Et quand M. Hamster se pointe tout seul chez le pédiatre avec la globule, c'est toute la PMI qui retient son souffle en espérant qu'il ne fera pas tomber le gosse.

On peut demander aux mecs de s'impliquer plus dans l'éducation de leurs gosses, et essayer de défaire ainsi des siècles de conditionnement, mais ce n'est pas en les envoyant chier quand ils le font qu'on les persuadera de s'impliquer plus.